Information touristique

Toutes les présentations de la conférence dérouleront en français ou en Anglais. Elles seront traduites simultanément par des traducteurs spécialisés dans le domaine de l’industrie thonière.

Le port d’Abidjan

 

Le port d’Abidjan est  le port thonier  africain le plus important  avec environ 100.000 TM  de thons d’atlantique  débarquées ou transbordées  chaque année.

 

Chaque année , des  senneurs  coulissants  de l’ Union Européenne ,  du Ghana et d’ autres  pavillons fréquentent  ce port moderne doté d’ équipements performants de déchargement,   des chambres froides de grandes capacités  et  trois grands établissements de transformation de thon  (SCODI,PFCI et Castelli)  avec une capacité de transformation annuelle  d’environ  130,000 TM  de  thon  congelé en matière première, les trois combinés.

 

Le Port d’Abidjan est la plaque tournante  des pêcheries des thons africains de l’Atlantique,  à cause de ses équipements et infrastructures modernes. Le retour de la stabilité politique  et de la sécurité  dans le pays, a favorisé  l’expansion rapide  des activités portuaires  et l’attraction  d’un nombre  croissant  de navire.

 

Chaque année, environ  50,000 TM  ou plus de  3000 conteneurs de  thon transformé  sont embarqués au port  d’Abidjan pour  divers marchés d’exportation.

 

 

L’extension du port d’Abidjan

 

Les travaux d ‘ extension et de rénovation du port d’Abidjan en Côte d’Ivoire ont démarré en juin et offriront des perspectives prometteuses à l’industrie africaine de Thon.

 

L’agrandissement du canal de Vridi, le terminal minier et la construction d’une deuxième zone de conteneur, permettront au port de faire une manutention de 2,25 millions d’unités équivalent à vingt pieds (TEUs), faisant ainsi de lui, le plus grand port de l’Afrique de l’ouest en termes de capacité. Le projet devrait créer plus d’espace et d’opportunités aux produits de la pêche et à l’industrie thonière d’ici 2020.

 

Les plans pour faire de ce port le hub africain du thon ont été décrits par le Directeur Général du Port, Monsieur Hien Yacouba, dans le cadre d’un plan stratégique de développement de la société qui vise à améliorer la qualité des infrastructures , la performance, les opérations portuaires, la logistique et la responsabilité environnementale. Il a déclaré que son objectif est de «repositionner leur port et lui donner la possibilité de jouer pleinement son rôle au profit de l'économie nationale et régionale."

 

 

Accès Gratuit Pour Une Visite Touristique Au Port Thonier d’Abidjan

 

Une occasion unique est offerte aux participants de la seconde édition de la conférence africaine sur le thon. Le Gouvernement de la Côte d’Ivoire a donné l’autorisation et invite tous les participants à visiter gratuitement le port thonier d’Abidjan.

 

Tout participant à la conférence africaine sur le thon qui se tiendra le jeudi et le vendredi , a maintenant l’opportunité de prendre part à une visite spécialement organisée sur certains meilleurs sites touristiques de la Côte d'Ivoire. Le gouvernement a prévu une visite gratuite du Port d'Abidjan, ainsi que la possibilité de voir de nouveau chantier d’extension du port qui s’étend sur huit hectares entièrement dédiés à l'industrie de transformation du thon et du poisson.

 

Mais ce n’est pas tout. Des escales seront également faites dans plusieurs principaux sites touristiques très attractifs. Ceux qui participeront, auront l’occasion de découvrir le patrimoine historique de l’Unesco dans la ville de Grand Bassam” et la beauté de la plus grande église du monde “la Basilique Notre Dame de la Paix ” de Yamoussoukro.

 

Le Gouvernement de Côte d’Ivoire a l’insigne honneur d’inviter tous les participants à la seconde édition de la conférence africaine sur le thon à prendre part à cette visite gratuite pour découvrir effectivement cette beauté inimaginable qu’offre ce pays de l’Afrique occidentale. C’est une invitation toute spéciale, avec la présence des guides experts maîtrisant les histoires et légendes des sites touristiques.

 

C’ est certainement une occasion en or à ne pas rater. Le programme de voyage bien coordonné prévu pour le mercredi 7 septembre, offrira une chance inestimable pour se mettre en contact avec les autres personnes impliquées dans l’industrie thonière.

Si vous acceptez cette invitation spéciale au nom du gouvernement de la Côte d’Ivoire, alors envoyez un message électronique pour manifester votre accord à: Support@africantunaconference.com.

 

 

 

Abidjan

 


La conférence Africaine du thon se tiendra à Abidjan, la plus grande ex- ville coloniale française. De nombreux vestiges historiques y sont à découvrir depuis qu’elle fut érigée en Capitale. La conférence dans un hôtel luxueux, l’icône Sofitel Abidjan Hotel Ivoire, tel est le cadre choisi pour abriter un tel évènement.Combinant le goût luxueux français et le charme africain, Abidjan incarne la culture de l’ex colonie. Les habitations de type moderne confèrent un cadre idéal pour la visite. La plupart d’entre elles sont à quelques minutes de l’hôtel.

 

Le musée national

Le musée national abrite la collection des objets façonnés qui témoignent l’histoire du pays de l’âge de la pierre taillée jusqu’au monde contemporain. Bien que ce musée soit l’objet de pillage pendant la crise post-électorale, il demeure toujours le lieu de conversations des vestiges avec plus de 20.000 objets collectionnés. Parmi ces objets historiques, nous citons entre autres des instruments musicaux, les poteries, les masques et bien attendu, des ivoires.

 

La cathédrale Saint Paul

 

La cathédrale Saint-Paul d’Abidjan est un édifice religieux catholique réalisé à Abidjan, par l'architecte italien Aldo Spirito, à l'initiative du président Félix Houphouët-Boigny. La première pierre de cette cathédrale a été bénie le 11 mai 1980 par le pape Jean-Paul II à l'occasion de sa première visite pastorale en Côte d'Ivoire1,2. Il a également consacré l'édifice achevé le 10 août 1985 lors d'une seconde visite dans ce pays3. Le coût de réalisation de cette œuvre architecturale est estimé à 6 milliards de francs CFA4.

 

 

La cathédrale Saint-Paul d'Abidjan est l'émanation de l'église Saint-Paul du Plateau dont les premiers bâtiments ont été édifiés à Abidjan en 1913 et qui, devenue cathédrale Saint-Paul, a été bâtie en 1975 sur le site de l'imprimerie nationale.

 

Le Parc du Banco

 

Le Parc du Banco d’Abidjan est semblable au parc central de New York, mais la différence réside au niveau de sa grandeur, dix fois plus grand et très fascinant. Il abrite diverses collections d’arbres, de flaure et de faune sauvage qui n’existent nulle part ailleurs dans le monde. Le Parc du Banco a une piste pour les piétons et des voies praticables pour les voitures, un restaurant et un véritable berceau de verdure.

 

Le Plateau

 

De nombreux gratte - ciels s’érigent partout dans le Plateau, centre commercial du District d’Abidjan. La Pyramide est l’un des bâtiments élucidant de la ville. Des magasins de type occidental, des boutiques de spécialité africaine, des bureaux administratifs et des restaurants foisonnent cette belle citée.

 



 


Côte d’Ivoire

 

Partout dans le pays profond, il existe des sites touristiques qui font l’objet d’attraction aux visiteurs, autrement dit, il existe des plages, des parcs nationaux et d’autres sites resplendissants qui font la fierté de l’Afrique. Pour quoi ne pas visiter le reste de la Côte d’Ivoire au moment où vous y êtes?

 

Yamoussoukro

 

Abritant un marché très actif , la capitale administrative est aussi le lieu où se trouve le palais et les plantations du tout premier Président de la République de Côte d’Ivoire. Il existe une mosquée d’une belle architecture, mais Yamoussoukro est un site touristique très visité à cause de la construction de la Basilique de Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro, qui est la plus grande église dans le monde.

 

 

Yamoussoukro est la ville natale du feu Félix Houphouët-Boigny, premier président de la Côte d’Ivoire pendant 33 ans. La Basilique est le fruit de ses efforts personnels car elle est entièrement financée par les propres moyens du président. Avec sa vue spectaculaire, la structure contient plus de vitreries que celle existant en France.

 

Grand-Bassam

 

Grand Bassam, ville touristique, devenue de nos jours patrimoine mondial de l’UNESCO, était la première capitale de la Côte d’Ivoire. C’est vers la fin du 19 ème et le début du 20ème siècle , pendant la période coloniale que cette ville a subi une urbanisation avec des quartiers de commerce , d’administration , d’habitation des Européens et ceux des Africains. Pendant la période coloniale, Grand-Bassam abritait le port le plus important et les services judiciaires de la Côte d’Ivoire. Le patrimoine mondial regorge le plan architectural de la période coloniale, caractérisé par des habitations fonctionnelles avec des galeries, des vérandas et des jardins. Il y’au un village africain de pêche qui s’étend sur la péninsule sableuse séparant le plan lagunaire de l’Océan atlantique.

 


 

Assouindé

 

La Côte d’Ivoire a un savoir faire pour choyer ses touristes, pareille pour les riverains de la plage d’Assouindé. Situé à environ 30 km d’Abidjan, ce site est beau avec ses hôtels en feuille de palme, des plages sans attroupement, la mer qui divague et offre les meilleures conditions pour surfer. Assouindé est l’endroit idéal pour un repos paisible et pour la relaxation après des journées de durs labours et de stress.

 


 

Tiagba

 

Situé dans le centre-sud de la Côte d’Ivoire, Tiagba est une communauté du littoral qui est connue des touristes car la majeure partie des habitations sont des maisons sur pilotis. Les visiteurs peuvent contempler pendant la nuit berceuse et fraîche ces maisons traditionnelles et déguster des mets à base de produits de la pêche frais dans des restaurants à l’orée de la mer.

 

Le Parc National

 

D’une superficie de 7.000 km2, le parc national de la Comoé est l’un des plus grands parcs de l’Afrique de l’Ouest. Il est désigné comme patrimoine mondial de l’UNESCO car c’est une forêt dense, avec une diversité de plante et de faune. D’autres parcs existent. Nous avons entre autres le parc national de Taï, l’une des forêts tropicales inexploitées et la réserve naturelle du mont Nimba.

 

ABIDJAN
PREMIER PORT THONIER D’AFRIQUE ET UN CENTRE DE TRANSFORMATION DE THON
 
Demande de Visa
 
Information sur le Tourisme
 
Parrainage &
Exposition
 
© 2016 Atuna Media | support@africantunaconference.com | +31 6 30 33 02 08